LES CLUBS A.C.E. (ACTION CATHOLIQUE DES ENFANTS)
DU PAYS BASQUE

Qu’est-ce que l’ACE ?
L’Action Catholique des Enfants (ACE) est un mouvement chrétien d’éducation populaire agréé par le ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative. Il s’adresse aux enfants et préadolescents de 5 à 16 ans. Aujourd’hui l’ACE regroupe 45000 enfants de 5 à 16 ans et 10000 animateurs.

Vivre, croire, agir pour grandir !
Depuis près de 70 ans, l’ACE est à l’écoute des enfants, de ce qu’ils sont, de ce qu’ils vivent.
L’ACE leur propose une expérience humaine et spirituelle à travers son projet.
Elle propose à l’enfant de grandir en l’invitant à vivre, croire et agir avec d’autres.

Notre projet éducatif :
En club, en camp ou lors de rassemblements, par le jeu ou les discussions, les enfants évoquent ce qui fait leur vie : l’école, la famille, les soucis, les rêves, les sujets d’actualité qui leur tiennent à cœur... Ensemble ils essayent de mieux comprendre et d’y donner un sens. Avec l’aide d’un animateur, ils imaginent une autre façon de vivre et d’agir.

Notre pédagogie : Une dynamique basée sur l’expérience
Avant même d’être en club, chaque enfant vit dans sa famille, à l’école, avec ses copains. Dans cette vie, il exprime des désirs, agit et connaît des émotions.
Il vient en club avec toute cette richesse de vie. Avec les autres enfants, il partage ses savoirs, il construit une vie collective faite de sentiments, de jeux, d’actions, de projets, de prise de responsabilité.
Cette vie personnelle et collective, l’enfant est invité à la regarder, à la relire. En la racontant et en la confrontant dans le club, chaque enfant découvre alors dans cette vie ses aspirations, ses possibilités et ses limites, ce qui a valeur pour lui et ce qu’il refuse.
Chacun se sent davantage capable d’agir personnellement et collectivement. Le club, lui aussi, se découvre des valeurs communes, une identité, des capacités.
Ainsi l’enfant et le club, par la relecture, font de leur vécu quotidien une expérience qui est source de dynamisme. Ils construisent leurs connaissances, développent leurs capacités qu’ils pourront utiliser et partager dans toute leur vie.

Un responsable :
Il est l’animateur du club.
Il aide les enfants à vivre une expérience de vie de club enrichissante.
Il établit une relation de confiance permettant aux enfants d’exprimer leurs désirs, leurs sentiments, leur questionnement, leur créativité.
Il suscite les initiatives des enfants et soutient la réalisation de leurs projets.
Il favorise une relecture de la vie personnelle et du club.

Les clubs Perlin accueillent les enfants de 5 à 8 ans : apprendre la partage et l’amitié.

Les clubs Fripounet accueillent les enfants de 8 à 11 ans : ouverture aux autres et au monde.

Les clubs Triolo accueillent les enfants de 12 à 14 ans et les clubs Top’ado ceux de 15 et 16 ans : un lieu d’expression, de dialogue à un âge où l’on a besoin de parler. Une vie d’équipe pour offrir un espace de liberté où ils peuvent exercer ce goût de l’autonomie qu’ils recherchent. L’occasion pour eux de rencontrer des témoins de la foi, de se laisser questionner et de mener des projets en commun d’envergure citoyenne.

2006/2007 : Thème d'année
« On n’est pas fait pour se battre, osons cultiver la paix ! »
Thème choisi par les délégués au Conseil des Enfants en janvier 2006, la violence est très présente dans l’environnement des enfants, qu’ils en soient victimes ou acteurs. Cette violence est naturelle, bien plus que la paix qu’il faut construire. Elle est un mode de relation, entre l’enfant et son environnement.
L’agressivité est naturelle. Elle est indispensable au processus de socialisation de l’enfant. L’enfant, grâce à elle, fait découvrir à l’autre les limites à ne pas dépasser. Il apprend ainsi à se faire respecter. L’enfant totalement dépourvu d’agressivité, risque de se faire marcher sur les pieds. Mais il y a violence quand il y a pénétration dans l’espace d’intimité de l’autre. Son corps, tout d’abord. Il appartient à l’enfant et seul ce dernier a le droit d’en donner l’accès. Voilà toute la différence entre la bagarre-jeu (lorsque deux enfants donnent accès à leur corps) et la bagarre-violence (dès que l’un ne joue plus). Mais il est aussi des violences verbales, il est des mots qui font plus mal que les coups.

Accompagnatrice pour le Pays Basque :
Geneviève Vignau 05 59 63 60 04 [email protected]

Pour en savoir plus : http://ace.cef.fr/