ANNONCER

* Catéchèse
* Éveil de la Foi
* Aumôneries
* Formation de la foi
* Le Journal Inter-paroissial
" Autour du clocher " Zeiñützülian "

* L'équipe de Communication

* Les médias partenaires

Retour page d'accueil


Catéchèse

Si vous souhaitez donner une éducation chrétienne à vos enfants, vous pouvez l’inscrire au catéchisme dans votre paroisse. L’équipe des prêtres et des catéchistes sera heureuse de l’accueillir pour l’aider à grandir humainement et spirituellement en découvrant la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ. Elle travaillera en collaboration avec les parents.

La catéchèse comporte certaines étapes sacramentelles ou religieuses.

- La première communion est précédée de 3 années de catéchisme et a lieu en CM1 (si l’enfant a commencé au CE1)
- La profession de foi au bout de 5 années de catéchisme, soit généralement en 6ème.
- La confirmation au bout de 6 années soit généralement en 5ème.

L’enfant qui fait le parcours depuis le CE1 jusqu’en 5ème peut être alors parrain ou marraine d’un autre enfant.

La participation à la messe dominicale fait partie de l’initiation à la vie sacramentelle et de leur insertion progressive dans la communauté chrétienne. Leur présence à la messe des familles est pour le moins indispensable.

Organisation de la catéchèse

Pour les enfants de CE1 à CM2, elle a lieu tous les mercredis (hors vacances scolaires) de 9h 30 à 11h à Mauléon et dans les relais de Chéraute, de Barcus et à Garindein et Ordiarp. Les enfants sont réunis en petits groupes avec un ou une catéchiste.

A Mauléon, le temps de catéchèse est suivi d’une demi-heure de prière et de chants animé par Marie de l’Association Pitzgarri ou par Frère Edouard pour les chants et prières gestués.

Les enfants de 6ème et de 5ème ont une journée de catéchèse à chacune des vacances scolaires, avec l’Abbé Etcheto, des catéchistes et les animatrices de Pitzgarri, puis des journées de retraite pour la préparation de la Profession de foi et de la Confirmation.

La catéchèse en basque a lieu à Mauléon au centre paroissial, une fois par semaine, le jeudi de 17h à 18h pour les enfants de CE1 à CM2. Elle est assurée par Jean-Louis Davant et Jojo Etchebarne.

Le Comité catéchétique

il est composé des abbés Sébastien Ihidoy et Jeannot Etchetto et des catéchistes responsables par cours et par relais.
Son rôle : décisions diverses concernant l’organisation de la catéchèse, la préparation des messes des familles et des différentes célébrations, rôle aussi de coordination, soutien, harmonisation et information.

Contacts :
Abbé Jeannot Etcheto : tél : 05 59 28 01 32
Yolande Lafitte tél : 05 59 28 10 74
Dominique Etchegoyhen tél : 05 59 28 11 93.

Adresse utile http://www.cate-ouest.com


Eveil de la foi

Pour les enfants de moins de 7 ans, jusqu’au CP, l’éveil à la foi se fait en famille et aussi lors des célébrations qui sont proposées dans la paroisse à l’occasion des grandes fêtes religieuses : Noêl, Pâques et pendant le mois de mai lors d’une célébration mariale.

Contacts : Abbé Jeannot Etcheto tél : 05 59 28 01 32
Janine Marein tél : 05 59 28 16 98

Eveil à la foi en famille : témoignage d’une maman (paru dans le bulletin Catéchistes ensemble)

Depuis qu’ils sont petits, j’essaie de transmettre la foi à mes enfants, en intégrant Dieu et la personne de Jésus dans la vie quotidienne. Beaucoup d’éléments jalonnant la vie familiale m’y font penser. Par exemple, une dispute entre frères et sœurs, un service rendu, quelqu’un de malade, un décès ou tout simplement ce qu’ils vivent à l’école. J’aime aussi leur rappeler le don de Dieu devant un beau paysage, en ramassant des fleurs, des fruits ou quand on passe un bon moment.
Pour la prière du soir, trop souvent, cela dégénérait. Les plus petits voulaient souffler la bougie tout de suite, les plus grands se disputaient… je n’avais pas la patience et le but n’était pas de faire le gendarme…
Alors, je passe auprès de chacun le soir. Avec les plus petits, on prie, on embrasse la croix en disant à Jésus qu’on l’aime. Avec les plus grands, parfois on parle, je leur fais la croix sur le front, et je les quitte en leur rappelant " de ne pas oublier Jésus ". Mais je ne sais pas s’ils prient. Et je réalise que si j’ai essayé de semer, je ne sais pas ce qui en sortira. De plus en plus je me rends compte que pour essayer de transmettre quelque chose de Dieu, je dois moi-même me laisser transformer par son amour.
Ainsi je ne me focalise absolument pas sur le fait qu’ils ont la foi ou non, car elle est un don de Dieu. Je prie pour eux, pour mon mari et pour moi…
J’ai confiance en la grâce et je me souviens que " Celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu ".

Ils m’ont vue prier, ils ont vu leur père à genoux à l’église… ils nous ont vus nous disputer, nous pardonner. Ils se souviendront.

Pour terminer, je voudrais laisser ce témoignage de mon dernier enfant, car il m’a remplie de joie et d’espérance : Nous faisions un puzzle ; il s’est arrêté pour m’affirmer : " Maman, Jésus se tient au milieu de nous ! "


Formation et approfondissement de la foi

La formation de la foi des adultes et des jeunes est une des missions prioritaires établies par la dernière démarche synodale.

Le Service de la Formation Permanente du Pays Basque propose cette année:

- dans le cadre de la Formation initiale en 3 ans d’étudier l’Ancien Testament.

- dans la Formation continue, il est proposé un cours pour mieux comprendre le Credo ou notre foi.

contact pour tout renseignement complémentaire :
Abbé Jean-Pierre Etcheverry tél/ fax : 05 59 54 21 56

Approfondissemnt de la foi

Notre temps n'est pas sans analogie avec les premiers siècles chrétiens - temps de grandes confusions culturelles, et de mutation historique. La rencontre des traditions philosophiques grecques, des religions orientales et de la révélation chrétienne produisit alors une profusion de doctrines. Confrontée à cette multiplication de sectes, les chrétiens eurent à définir rigoureusement leur propre doctrine, afin que l'originalité radicale d'affirmations comme celles de la Trinité, ou de l'incarnation de Dieu - et donc de la divinité du Christ - n'aillent pas de perdre dans des rationalisations finalement purement "humaines trop humaines ".

Aujourd'hui, chaque homme qui vient au monde - surtout en occident - doit se "choisir" une vérité parmi un éventail encore bien plus étendu qu'au second siècle de notre ère. D'ailleurs, le plus souvent, chacun s'en concocte une à sa guise, en prenant" ce qui lui plaît" à différentes doctrines - voire en y ajoutant du sien. C'est ce que l'on appelle le " supermarché du religieux ". La partie se joue désormais entre de multiples confessions chrétiennes, l'Islam, le Judaïsme, les religions orientales (dont le bouddhisme, en tête), l'athéisme et des sectes à foison.
Cette situation est caractérisée par le primat de la subjectivité et de l'expérience individuelles (surtout émotionnelle), et par le rejet aussi bien des " institutions" religieuses, que des "dogmes" estimés contraignants et aliénants. Mais le relativisme ("chacun sa vérité ") qui en fait le fond fait en même temps le lit des extrémismes - lesquels constituent une menace aussi bien pour l'Eglise que pour la société dans son ensemble.

Plus que jamais, donc, l'Eglise qui est dépositaire d'un fonds doctrinal à la fois intangible, inépuisable, et toujours à reformuler en termes nouveaux - plus que jamais l'Eglise doit redécouvrir, réactualiser et se réapproprier son propre bien spirituel. Plus que jamais, les croyants sont appelés à comprendre que la foi est en quête d'intelligence, et que l'intelligence droite conduit à la foi; qu'il faut croire pour mieux comprendre, mais qu'en retour une meilleure intelligence de la foi augmente cette dernière - bref que " la foi et la raison sont les deux ailes qui permettent à l'esprit humain de s'élever vers l'intelligence de la Vérité " (Jean- Paul Il, La raison et la foi).

Donc, dans notre paroisse St Jean-Baptiste de Basse-Soule, qui est une partie de l'Eglise universelle, il nous faut, nous aussi, nous atteler à cette tâche. La " foi en quête d'intelligence " doit bien sûr prendre les voies de la formation doctrinale, mais aussi de l'échange et de la libre discussion.

Nous sommes donc invités à nous réunir régulièrement, dès le début de l'année 2006, pour tenter de susciter un grand mouvement d'étude et de réflexion au sein de notre paroisse, que nous nous efforcerons de ne pas séparer de l'élan du cœur, de l'espérance et de la prière. Car comme le rappelle Saint Bonaventure: il ne faut pas croire " qu'on peut se satisfaire de la lecture sans componction, de la spéculation sans dévotion, de la recherche sans admiration, de la prudence sans exultation, de l'activité sans piété, de la science sans charité, de l'intelligence sans humilité, de l'étude séparée de la grâce divine, de la réflexion séparée de la sagesse inspirée par Dieu ".

Telle est bien la difficulté majeure: tenir ensemble des dimensions de la vie spirituelle dont notre paresse voudrait tant sacrifier la moitié. La foi ou les œuvres? L'horizontal ou le vertical? Les hommes ou Dieu? La piété ou l'action sociale? La raison ou la foi? La réflexion ou le sentiment? L'hérésie est unijambiste. Donc: levons-nous pour apprendre à marcher sur nos deux jambes.

Retour page d'accueil


Les Médias

Le journal interparoissial Autour du clocher " Zeiñützülian "

Le premier numéro du journal est sorti en avril 1910 ; il était au début le bulletin paroissial de Mauléon.

En 1955, il est devenu journal paroissial de Mauléon et des villages autour de Mauléon (Chéraute, Garindein, Gotein, Viodos).

Le premier janvier 1960, il est devenu bulletin interparoissial de Basse et de Haute Soule.

Depuis, il continue sa mission d’apporter des nouvelles de la vie locale, paroissiale, diocésaine et de toute l’Eglise.

Ce journal, dont la parution est mensuelle est distribué à toutes les familles de Soule. Le Directeur de la publication est l’Abbé Pierra Harguindéguy de Garindein.


L’équipe de communication de la paroisse

Elle est composée de sept personnes qui travaillent en collaboration avec Monsieur l’Abbé Harguindéguy, directeur du journal interparoissial " Autour du clocher ".

Cette équipe a démarré à l’occasion de Noël 2004 et depuis, elle prépare, enregistre et propose chaque semaine une émission religieuse qui est diffusée sur Radio Mendililia le dimanche avant la retransmission de la messe et le mardi à 18h 45.

Le thème de ces émissions est choisi en fonction de la liturgie, d’événements paroissiaux et l’équipe s’attache aussi à donner la parole, à recueillir le témoignage de toutes les personnes vivant des moments particulièrement forts.

Elle informe aussi en donnant toutes les nouvelles paroissiales ou diocésaines de la semaine.

Avec la participation de Sophie Hontaàs, journaliste au S.D.I.C. , le service diocésain de l’information et de la communication, et d’une vingtaine d’autres personnes, l’équipe propose ce site internet de la paroisse Saint Jean-Baptiste-Mauléon, pour mieux communiquer, dans un souci de s’ouvrir aux autres et de créer des liens entre tous.

Contacts : Abbé Harguindéguy tél. 05 59 28 19 89
Janine Marein tél. 05 59 28 16 98

Actualité : 17 février 2006 Conférence "Jésus, oui ; l’Eglise, non" proposée par Didier Kihm

Actualité: inauguration du site 03/02/06


Les médias partenaires

Radio Mendi Lilia FM 89.6 / 92.5

9, rue de la Cité Saint Jean 64130 Mauléon Soule
tél: 05 59 28 20 20 fax : 05 59 28 09 18.
mail: [email protected]

Chaque dimanche, émission religieuse suivie de la retransmission d’une messe à 10h 30 ou 11h. rediffusion de cette émission religieuse le mardi à 18h 45.

Xiberoko Botza 88.8 / 95.5 / 103.7

Victor Hugo, 18 Maule (Zuberoa)
tél: (33) (0) 559 28 29 87.

Euskarazko mezak Euskal irratian.



Retour page d'accueil