LE BEARN PENDANT LES GUERRES DE RELIGION
D’après un cours de Mr l’Abbé Jean-René Saint-Macary

Problèmes du Béarn vers 1525: l'enjeu de la Navarre

Henri II de Navarre fait prisonnier à Pavie, s'en évade, préside les Etats du Béarn en 1526, épouse Marguerite d'Angoulême le 24 janvier 1527 à St Germain en Laye. Les deux époux viennent en Béarn, c'est à la suite de ce voyage, et sur recommandation de son épouse, que de 1529 à 1535 et plus, le château de Pau prit son décor de style Renaissance. La sœur de François 1er n'y fit que des brefs séjours, mais voyagea beaucoup, en France ou dans son royaume et ses terres du Sud Ouest. Elle préférait Nérac et Odos (site calme) où elle mourut le 21 décembre 1549.

Henri II de Navarre

Marguerite d’Angoulême,
sœur de François Ier.




C'est elle qui protégea les " évangélistes " partisans d'une réforme sans schisme ou futurs réformateurs : Lefèvre d'Etaples, Roussel, Marot, Calvin ....lorsque les autorités de la Sorbonne ou du Parlement de Paris les menaçaient. La reine de Navarre fit de Gérard Roussel son Aumônier, elle lui donna l'abbaye de Clairac (47), puis l'Evêché d'Oloron vers 1536. Cette femme, célèbre écrivain français, ne se détacha jamais complètement de la foi catholique traditionnelle et mourut dans cette foi. Un cordelier de Tarbes Gilles Caillou l'assista à ses derniers moments et lui administra l'extrême onction.

Calvin " jeune "
Portrait du XVIè
Propriété du Musée de la Réforme.


La grande affaire politique d'Henri de Navarre et de Marguerite d'Alençon (son titre avant le mariage) fut la récupération de la Navarre espagnole à laquelle est liée le mariage de Jeanne d'Albret leur unique enfant née à St Germain en Laye le 16 novembre 1528.
Si Henri était près de son beau-frère à Pavie, c'était pour récupérer cette grande partie de la Navarre. Mais au traité de Madrid (1526) et à celui de Cambrai (1529), François 1er y renonça solennellement devant les envoyés de Charles Quint. Henri de Navarre qui est lieutenant général et amiral de Guyenne au nom du roi de France réside près du roi ou à Nérac; il laisse le gouvernement du Béarn avec les titres de chancelier et de lieutenant général à Mgr Jacques de Foix Evêque de Lescar durant 15 ans. Henri de Navarre conçut le projet de marier Jeanne d'Albret avec le futur Philippe II. Jacques de Foix et Descurra traitèrent en secret et la récupération de la Navarre était en jeu.

Informé François 1er fit enlever du château d'Alençon la jeune princesse et la mit en lieu sûr à Plessis les Tours, puis il se hâta de marier la jeune princesse de 12 ans avec Guillaume duc de Clèves. Jeanne d'Albret protesta, Marguerite après avoir hésité se plia au caprice de son frère et fit fouetter sa fille pour qu'elle accepte cette union.

Jeanne d’Albret

Henri d'Albret et les Etats du Béarn se prononcèrent contre une telle alliance célébrée à Châtellerault le 14 juin 1541. Henri d'Albret continua des pourparlers secrets, ouvrit Bayonne et Dax aux espagnols. François 1er l'apprit mais sa sœur mit tout sur le compte de Descurra.

Là dessus le duc de Clèves est battu en 1543 et jure de renoncer au parti français pour prendre celui de l'Empereur. François 1er fit annuler le mariage de sa nièce (bref du Pape Paul III en 1545)...Malgré de nouvelles tractations des princes de Navarre avec Charles Quint, Jeanne resta à Plessis les Tours et le roi de France, Henri II fils de François 1er, mort entre temps maria sa nièce avec un prince français, Antoine de Bourbon (Moulins le 20 octobre 1548) ce qui était un projet du feu roi.

Pour consoler son oncle, Henri II promit au roi de Navarre son concours militaire pour reconquérir Pampelune, mais le souverain du Béarn ne se faisait aucune illusion. Jeanne fut libérée, elle suivit son mari qui était gouverneur de Picardie, elle mit au monde un premier fils au château de Coucy qui mourut jeune.

[Suite]