Messe inter-aumôneries de lycées : Notre Dame du Bout du Pont, samedi 30 septembre.

Ce samedi 30 septembre, à l'Eglise Notre Dame du Bout du Pont, les lycéens des aumôneries du Béarn, avec leurs animateurs et leurs parents, se sont retrouvés pour leur messe de rentrée suivie d'une soirée au presbytère.

Dominique Nalis, aumônier des lycées St-Cricq et Louis Barthou; Victor Gomès, aumônier des lycées de Beau-Frêne et de l'Immaculée; et Benoît Nouvel, aumônier de la coordination étaient visiblement heureux de se retrouver et de célébrer ensemble avec les jeunes accueillis par les paroissiens du Bout du Pont: une messe joyeuse et tonique pour démarrer l'année.

Homélie du Père Benoït NOUVEL

"On est bien entre nous ! Pourquoi accueillir les autres, ce qui ne sont pas comme nous, les petits secondes, qui ne sont que des troisièmes attardés, ces nuls qui n’y connaissent rien, qui ne sont pas de notre clan, de notre église ?
La parole de Dieu vient nous interpeller ce soir. « Aime, et dis le par ta vie ! ». Sois ouvert, et sois sérieux !

Cela se passait il y a pas mal d’années (il y a 33 siècles environ) dans le désert du Sinaï, entre Egypte et terre promise (vous pourrez aller lire le scénario original : livre des Nombres, chapitre 11). Moïse en a marre. Le peuple ne cesse de se plaindre, regrettant le bon temps des petits oignons et des poissons d’Egypte. Ici au désert, plus rien à se mettre sous la dent ! Que du soleil, du sable, et cette manne qui n’a pas de goût. Moïse est l’objet de toutes le réclamations, les récriminations. Alors il se tourne vers son Dieu, qui l’écoute et va lui proposer deux solutions :
- d’abord tu t’y prends mal, tout seul pour commander. Il faut déléguer. Choisis 70 hommes sages, je leur donnerai une part d’Esprit-Saint et ils seront prophètes avec toi
- et puis, en plus de la manne, le pain venu du ciel, je vais faire pleuvoir des cailles et tout le peuple mangera à sa faim
Notre première lecture raconte la première solution. On pourrait intituler la scène « Souffle imprévisible », tiens, tiens, les premiers mots de notre tout premier chant. Voilà que le souffle de Dieu vient se poser sur tous ceux que Moïse avait désignés, et même sur les deux (distraits ou récalcitrants ?) qui n’étaient pas venus rejoindre le groupe dans la Tente de la rencontre. Peut-être aurions-nous eu la même réaction que Josué, qui rejoint celle de Jean « le fils du tonnerre » dans l’Evangile : méfie-toi, il n’est pas de notre camp, c’est un marginal. Il est fou. Arrête tout ! Mais justement, l’Esprit souffle où il veut ; c’est souvent le plus important qui est écrit dans la marge ; et la réaction de Moïse est superbe : il ne ronchonne pas mais se réjouit que l’esprit du Seigneur ait pu les rejoindre eux aussi. « Serais-tu jaloux pour moi ? Ah, si seulement tout le peuple du Seigneur devenait un peuple de prophètes sur qui le Seigneur aurait mis son esprit ! » Moïse est heureux de ne plus être seul à porter le poids de la charge du peuple, et de ne plus avoir le monopole de l’esprit. Nous savons, nous que son souhait (repris sous forme de prophétie par Joël : « Je répandrai mon esprit sur toute chair. Vos fils et vos filles prophétiseront... Même sur les serviteurs et sur les servantes, en ce temps-là je répandrai mon esprit » (Jl 3, 1)) a été exaucé. Que tout le peuple devienne prophète, c’est le grand désir de Dieu depuis toujours et c’est ce qui s’est passé le jour de Pentecôte, et pour chacun de nous le jour de notre baptême puis de notre confirmation.
Nous sommes un peuple de prophètes, et même de prêtres et de rois. Partout où souffle cet Esprit Saint, c'est-à-dire où il veut, comme il veut, en qui il veut, la Parole de Vie est donnée. Il ne nous appartient ni d'en fixer ni même d'en connaître les limites. Qui n'est pas contre nous est pour nous.
Mais s’il y a l'ouverture, il y a aussi l’exigence, la responsabilité. Si Jésus dit : qui n'est pas contre nous est pour nous, il dit aussi : qui n'est pas avec moi est contre moi. Le paradoxe, la contradiction ne sont qu'apparents car si ceux qui sont conduits par l'Esprit, ceux-là sont fils de Dieu en revanche qui n'a pas l'Esprit du Christ ne lui appartient pas. N'est-il pas conduit par l'Esprit celui qui donne un verre d'eau au frère de Jésus ? Aussi ne restera-t-il pas sans récompense. N'a-t-il pas repoussé l'Esprit celui qui scandalise le petit, celui dont Jésus nous dit : « ce que vous lui avez fait, c'est à moi que vous l'avez fait ? C’est là que L'Evangile est extrêmement exigeant, sévère même : mieux vaudrait pour lui qu'on lui attache au cou une des meules que tournent les ânes, et qu'on le jette à la mer. Oui, il faut émonder. En nous il y a des choses à couper. Bien sûr il ne faut pas prendre les images de Jésus à la lettre : un peu comme dans les Monty Pithon, je ne sais pas si vous avez vu ce film, il ne resterait pas grand-chose de nous ! Tout ce qui en nous fait obstacle à notre entrée dans la vie éternelle, tout ce qui peut blesser les autres, doit être retranché.
Jésus, à sa façon, nous interpelle : « Aime, et dis-le par ta vie ! ». Sois ouvert, regarde les merveilles de l’amour, de l’Esprit de Dieu qui agit dans le monde, même au-delà des petites frontières que tu te fixes. Et sois sérieux, cohérent : que par tes actes et tes comportements on puisse dire « Vraiment, c’est pas des histoires, le Christ est réellement présent, il change la vie, il nous ouvre le Royaume ! » Amen.

La soirée s'est poursuivie par le pique-nique, puis place aux artistes qui ont réalisé des panneaux autour des "qualités de l'amour" de l'hymne de Saint-Paul, avec les mots

PATIENCE, SERVICE, JALOUSIE, ORGUEIL, INTERET, COLERE, RANCUNE, INJUSTICE, JOIE, VERITE, FOI, ESPRERANCE, PERSEVERANCE. La veillée s'est terminée par un temps de prière avec ce texte et ces panneaux, autour de la croix illluminée, en reprenant le chant de Taizé "Ubi Caritas". Une manière de préparer ensemble le grand rassemblement de Saintes* où tous les lycéens des deux régions Aquitaine et Poitou-Charentes se retrouveront lors des vacances de Toussaint. Mille lycéens sont attendus pour trois jours de fête, de rencontre, de célébration, autour du thème: "Aime et dis-le par ta vie!"

Rassemblement régional des 26, 27 et 28 octobre à Saintes*

télécharger la fiche d'inscription

télécharger la liste des affaires à prévoir