30 JUIN: Marche des vocations Paroisse de St Jacques en Saubestre

Une marche pour les vocations avec l'Evêque de Bayonne

« Dieu appelle toujours, mais nous sommes sourds à son appel ». Tel était le fil conducteur de la marche pour les vocations, organisée pour la deuxième année par l’Abbé MOUSQUES et son équipe. De très nombreux participants, d’adultes et de jeunes de la paroisse, venus du doyenné et au-delà : Orthez, Arette, Bayonne, les Landes, ont marché et prié ensemble.

Monseigneur Pierre Molères, évêque du diocèse de Bayonne, participait à cette marche ainsi que l’Abbé Louis Crouzat responsable du service des vocations, le vicaire épiscopal, et différents prêtres du doyenné ou d’ailleurs.
Le départ a eu lieu à l’église de Mascouette d’Hagétaubin. Les marcheurs étaient répartis en trois groupes : le premier groupe marchait en priant, un autre en silence et le troisième méditait sur des textes de la parole dans un livret fait pour l’occasion. Dans chaque église de nombreuses personnes ne pouvant marcher, attendaient en priant et chantant.
Différentes haltes étaient prévues afin d’entendre des témoignages de personnes issues de nos villages et ayant répondu à l’appel d’une vocation religieuse.
Le premier témoignage a eu lieu dans l’église d’Hagéaubin par l’abbé Michel frère, enfant du village. C’est à l’age de 7 ans, qu’il reçut l’appel en écoutant des missionnaires. Sa famille, profondément croyante et pratiquante, fut le creuset de sa vocation. Il rappela avec émotion, que 42 ans plus tôt il célébrait sa première messe dans son village.
La deuxième halte eut lieu à l’église de Saint Médard; Soeur Odette, fille de la Croix et enfant du village, voulait donner une sens à sa vie en s’occupant des petits et des humbles. Certaines paroles du Christ lui revenaient très souvent en mémoire : « Je suis le Chemin de la Vérité et la Vie ». A l’âge de vingt ans, elle répondit à l’appel du Christ. Elle fête cette année ses soixante ans de vie religieuse.
Le troisième témoignage eut lieu à l’église de Casteide-Candau, par Paul Bergeret, diacre permanent et agriculteur à Livron. Son appel a été progressif. Ses différentes responsabilités tant agricoles qu’au sein de mouvements, l’aidèrent à répondre à cet appel. Il insista sur le rôle de service du diacre.
Une voiture nous précédait et nous guidait tandis qu’une voiture faisait office de voiture balai. A chaque halte une équipe distribuait : boissons, gâteaux, bonbons, fruits. Tout fut apprécié par tous.
Cette marche de 10 Kms, se termina par l’intervention de l’abbé CROUZAT et la bénédiction de Monseigneur Molères. Les marcheurs se quittèrent fatigués, remplis de joie et heureux d’avoir entendu des témoignages forts et intenses en émotion.
Puisse cette marche être un acte de foi et d’espérance qui touchera les cœurs et marquera le début d’un renouveau des vocations dans notre Eglise qui en a bien besoin.

Deux des organisatrices.