Bienheureuse Mariam, à la croisée de l’orient et de l’occident, entre Bethléem et Pau…

Qui était Mariam ?

Elle état native de Palestine, du village d’Ibellin, non loin de Nazareth, orpheline à 3 ans de parents chrétiens. Elle apprend alors le détachement et la solitude. Elle entre tout aussi rapidement dans une vie de contemplation et d’adoration. Ses charismes vont très vite interpeller les témoins de son existence pauvre et effacée, elle qui est illettrée, non instruite…. A 21 ans, elle débarque à Notre Dame de la Garde de Marseille et elle reçoit les stigmates du Christ. Elle sera à l’origine de la fondation du Carmel de Mangalore aux Indes et des Carmels de Bethleem et de Nazareth en Palestine.
Elle recommande dans ses révélations le renouveau du culte au Saint Esprit, qui sont la base de toutes les orientations actuelles de l’Eglise. Elle fera de nombreuses révélations privées également.
Elle est morte au Carmel de Bethléem le 26 août 1878 à l’âge de 33 ans.
Mariam Baouardy est béatifiée à Rome par le Pape Jean-Paul II en 1983.

Pourquoi parle-t-on d’elle à PAU ?

Parce qu’elle était au Carmel de Pau entre 1867 et 1870. Elle y fit deux séjours de trois ans. (1867-70 et 1872-75). En 1967 elle fait son noviciat à Pau. Elle subira la transverbération de son cœur à Pau, elle y laissera le souvenir de ce monde surnaturel qui l’enveloppe, puisque la supérieure lui demandera de descendre de l’arbre où elle est en lévitation…
Son cœur a été placé à sa demande au Carmel de Pau, au départ des carmélites du couvent en 1969, se sont les Pères de Bétharram qui reprendront le Carmel.

Qu’est-ce que la transverbération ?

C’est l’amour et la mort de Dieu qui a transpercé le cœur de Mariam, c’est-à-dire qu’il est marqué de la plaie même du cœur de Jésus ; Le 24 mai 1868 la jeune carmélite vit saigner son cœur dans l’ermitage de Notre Dame du Mont-Carmel de Pau.
Qu’est-il arrivé à son cœur ?
Le coffret a été dérobé par un faible d’esprit et a été jeté dans le gave de Pau.
Qui la fête encore aujourd’hui ?
Une association des amis de Mariam qui se réunissent tous les ans à raison de plus de 300 personnes.

Qu’elle était sa volonté ?

Mariam avait voulu une messe au Saint Esprit chaque mois à Pau au Carmel. Aujourd’hui, afin de respecter sa volonté une messe est dite à 19h tous les 1er jeudis du mois à la chapelle de la maison Saint Michel 101 avenue Trespoey à Pau.
" Toute personne dans le monde ou dans les communautés qui invoquera l’Esprit Saint et aura sa dévotion, ne mourra pas dans l’erreur. Il faut établir dans l’univers tout entier que chaque prêtre dise une messe du Saint-Esprit tous les mois. Et tous ceux qui y assisteront auront une grâce et une lumière toutes particulières " .

Que ce passera-t-il le 24 mai 2006 à la maison Saint Michel ?

Le 27 mai a été retenu car c’est le samedi le plus près du jour anniversaire de sa transverbération le 24 mai 1868.
La journée se veut magnifique pour découvrir l’histoire de l’ancien carmel, l’ermitage, le cloître, les cellules des carmélites, grâce à l’investissement du père Michel des pères de Bétharram, installés là.
Il y aura la conférence du père Oyhénart " Carmel de Pau : la " petite arabe " et les religieux de Bétharram ". L’eucharistie se tiendra dehors devant l’ermitage de la transverbération, animée par la chorale de la paroisse de la Sainte Famille et présidée par Mgr Robert Sarrabère, Evêque émérite d’Aire et Dax, et l’après-midi sera ponctuée par l’adoration du Saint Sacrement et les Vêpres qui concluront la journée.

S. H.