Jeudi 25 mai 2006, les catholiques célèbrent l'Ascension

Cette fête marque l'élévation de Jésus Christ au Ciel, quarante jours après Pâques.
L'épisode de l'Ascension nous est relaté par l'évangile de Marc (chapitre 16, verset 19),
l'évangile de Luc (chapitre 24, verset 51) et par le livre des Actes des Apôtres (chapitre 1,
versets 9-12).

D'après les Actes des Apôtres, l'Ascension a lieu le quarantième jour après la résurrection
du Christ. C'est pourquoi cette fête est chaque année célébrée le jeudi de la 5e semaine
après Pâques. La fête de Pâques étant mobile, celle de l'Ascension l'est aussi.
Luc rapporte que "tandis qu'Il les bénissait, Il se sépara d'eux et fut emporté au Ciel". Il
ajoute qu'ils "retournèrent à Jérusalem emplis de joie" (Luc 24,52).
Pourtant, d'après l'Évangile, chaque fois que le Christ a quitté les apôtres, ceux-ci étaient
désemparés. Après l'Ascension, au contraire, les apôtres s'en retournent heureux à
Jérusalem. Étonnament, ils ne se sentent pas abandonnés.
Les apôtres, à qui le Christ a annoncé la venue prochaine de l'Esprit Saint sur eux, ont
confiance dans sa Parole : "Je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde"
(Matthieu 28, 20).
L'Ascension est un événement heureux : Jésus ressuscité, entré dans la gloire du Père,
demeure avec nous et ne cesse d'intercéder auprès du Père. C'est pourquoi le temps de
l'absence que semble ouvrir l'Ascension n'est pas un temps vide : les chrétiens
demeurent unis dans la foi et les sacrements au Christ. Ils vivent dans l'Espérance de la
résurrection, puisque la résurrection du Christ a annoncé celle des hommes.
L'Ascension est en outre source de liberté : loin de s'imposer aux hommes, le Christ les
laisse libres de croire, et donc d'aimer véritablement.
L'Ascension est ainsi l'une des fêtes les plus importantes du calendrier chrétien, célébrée
au cours d'une messe solennelle. La couleur des ornements liturgiques (vêtements du
prêtre et ornements de l'autel) est le blanc, couleur qui représente dans l'Église la lumière
et l'allégresse. Les lectures se rapportent toutes à l'événement de l'Ascension. La prière
eucharistique, ainsi que la bénédiction finale, sont propres à la liturgie de l'Ascension.

CEF