MARCHE PÉLERINAGE DU 1ER MAI depuis 25 ans

Il est cinq heures, le ciel est constellé de milliers d'étoiles, la journée promet d'être belle. A Bizanos, Gelos et Morlaàs des silhouettes se rassemblent, se reconnaissent, partagent les premiers moments de convivialité et enfin s'élancent vers les quarante kilomètres qui les mèneront à Lourdes.

C'est ainsi que débute pour certains chaque 1er mai depuis près de 25 ans; en effet, dans les années 80, Jean CASAUBON-PÉE, alors vicaire à Notre Dame de Pau est sollicité par un groupe de fidèles pour organiser une marche mi sportive, mi mariale. Ce groupe initial n'a cessé de croître tout au long des différents ministères qui ont conduit l'abbé CASAUBON à Bizanos, Morlaàs, N.D. du Bout du Pont et Monein; aujourd'hui ce sont environ 200 pèlerins de tous âges qui participent à l'aventure sur le chemin Henri IV paré des chatoyantes couleurs du printemps. Ce cadre champêtre offre à chacun l'espace idéal privilégiant le partage, la contemplation et la prière. Là les rencontres se font fraternelles: avec cette famille d'origine portugaise à la piété palpable; avec ces randonneurs aguerris encadrant les néophytes; avec les nombreux Jacquaires prodiguant leur expérience aux futurs candidats au Camino; avec Jean Claude, le non voyant, et ses dames "d'accompagnie" pleines de bonne humeur communicatrice; avec les amis perdus de vue que l'on retrouve avec plaisir. Là aussi on fait le plein de sourires échangés, d'encouragements reçus et donnés, de souffrances partagées et vaincues, de la foi et de l'espérance de l' autre.Tout au long du parcours, les pauses méditation d'Ousse(7h), de Lagos(9h), de St Vincent(11h) et de Loubajac(13h) permettent aux corps et aux esprits de récupérer les forces nécessaires à la poursuite vers le lac de Lourdes(14h) où une courte halte permet aux corps meurtris d'atteindre enfin le couvent de la Visitation vers 14h30. Repas et sieste réparatrice sur les impeccables pelouses piquetées de pâquerettes des Soeurs Réparatrices (merci à nos hôtesses qui nous ouvrent chaque année leur coeur et leurs locaux mais aussi nous accueillent dans leur chapelle pour la célébration de 16h). La lumière de Pâques symbolisée par le beau cierge orné inonde la messe célébrée par l'abbé CASAUBON et si bien animée par Christine. Le chant de communion "Un grand champ à moissonner" nous incite "à grandir, à mûrir sans cesse, à porter toujours plus de fruit" comme nous le rappelait Jean-Paul II. A 17h ultime et traditionelle étape lorsque les pèlerins ,regroupés sous le grand kiosque de la prairie, viennent, face à la Grotte, remercier la Vierge Marie de cette intense journée à sa rencontre. C'est dans la langue de Bernadette que se chante l'au revoir final: Boune May. Tous se séparent à regret avec bien enraciné au fond de soi le thème-conducteur de la journée: Osons Annoncer l'Évangile.

Roger Nipou