Taizé pèlerinage de confaince sur la terre à Milan du 28 décembre 2005 au 01er janvier 2006

Témoignage de LUCAS LAHARGOUE de Mauléon, étudiant à PAU

Ce dernier mercredi 28 décembre la ville de Milan se réveilla sous d’abondantes chutes de neige qui n’allaient pas sans une température très rude !
Mais ce jour-là, la capitale lombarde se réveilla surtout à l’heure de la communauté de Taizé qui avait invité les jeunes chrétiens de toute l’Europe à parcourir une nouvelle étape du pèlerinage de confiance sur la terre.
Durant toute la matinée, le gigantesque parc des expositions de a ville vit converger des bus venant des quatre coins de l’Europe.
Au total 50 000 jeunes venant aussi bien d’Italie, que d’Irlande, du Portugal, ou de la Lettonie et au milieu de tout cela, le groupe dont je faisais partie, comptant une cinquantaine de jeunes pour la majorité venant de la région bordelaise.
A notre arrivé, nous nous sommes divisés en petits groupes d’environ quinze personnes et nous étions répartis dans des paroisses de la région de Milan (parfois à plus de 2 heures du centre en transports en commun !-.
Nous étions ensuite répartis dans des familles sont je salue l’accueil qui était vraiment génial !
Les matinées se déroulaient en paroisse où des rencontres en petits groups de nationalités mélangées étaient organisées. Ainsi, on avait l’occasion d’échanger des idées, des sentiments autour d’un texte d’Evangile, cela jusqu’au moment de se retrouver à 13h dans différents halls du parc des expositions pour partager la prière commune après un maigre mais suffisant repas.
En effet, les journées étaient ponctuées par deux grandes prières communes autour des frères de Taizé. Ces prières étaient marquées à chaque fois par une méditation du frère ALOIS, prieur de la communauté ayant succédé à frère ROGER.
Les après-midi, de nombreux carrefours étaient proposés dans des endroits du par cet de la ville, souvent sous forme de conférences, abordant des thèmes divers et variés comme par exemple " quelle expérience la construction de l’Europe peut-elle soutenir ? " ou " le sens de l’Eucharistie pour les premiers chrétiens " ou encore " l’hospitalité dans les traditions juive et chrétienne ".
L’après-midi du 31 décembre une rencontre entre français était organisée autour de Frère maxime (chargé de l’accueil des français à Taizé), suivie d’une grande Eucharistie. Nous avons ensuite passé à une grande " fête des nations " après avoir prié pour la paix avant le passage à la nouvelle année.
A travers ces rencontres européennes de la jeunesse qui ont lieu chaque année à la même époque et dans une grande ville d’Europe, la communauté de Taizé s ‘efforce de tenter de rapprocher les chrétiens ? elle défend et se bat pour l’œcuménisme qui est devenu son cheval de bataille depuis que frère ROGER créa en 1949 cette Communauté.
La prochaine étape de ce pèlerinage de confiance sur la terre aura lieu en Croatie, à ZAGREB à la fin de l’année 2006.